Menu

Préconisations : venaison de chasse

Mesures de prévention du risque de circulation du virus Covid-19 adaptées au traitement de la venaison.

Pour vous aider à organiser la gestion de la venaison après la mort de l'animal.

Dès que l'animal est abattu, il doit être bagué s'il s'agit d'un animal soumis au plan de chasse. Le bracelet est renseigné et apposé après avoir enfilé des gants en utilisant un couteau désinfecté préalablement.

Le transport de l'animal est réalisé par une seule personne. Si l'animal est trop imposant, il faut prévoir, dans la mesure où la distanciation sociale n'est pas possible, que les chasseurs associés soient équipés de gant et de masque et que leur nombre soit adapté au minimum nécessaire pour le transport de l'animal.

Si l'éviscération est réalisée sur place, une seule personne la réalisera en utilisant des gants propres, en portant un masque et en ayant désinfecté le couteau qui servira à l'opération. En aucun cas un le prêt du couteau d'une tierce personne ne sera effectué.

L'animal sera chargé dans une voiture sur une bâche propre et désinfectée prévue à cet effet. Par respect des mesures barrières, une seule personne prendra place dans le véhicule.

A l'arrivée au local de chasse, le ou les personnes doivent se laver les mains avant d'enfiler une paire de gants et de mettre un masque.
Pour suspendre l'animal, si plusieurs personnes participent à l'opération, elles devront respecter les mêmes règles.

Vous devez privilégier, si possible, le dépeçage et la découpe d'une carcasse par une seule personne.
Attention ! Pensez à changer de gants, à minima entre ces deux étapes, ou si les gants sont troués au cours de la manipulation. Si l'opération se prolonge ou si les gants sont souillés, changez-les également au cours du dépeçage et entre chaque carcasse.
N'échangez pas votre matériel et pensez à le désinfecter après usage.

En cas de partage de la venaison, seuls des sacs à usage unique ou des sacs personnels seront utilisés. Une seule personne procédera à cette opération, porteuse de gants et d'un masque en respectant la distance de protection.
Les gants et les masques doivent être jetés dans une poubelle prévue à cet effet en partant du local. Pensez à vous laver les mains avant de le quitter et de regagner votre domicile.

Dans le cadre de la convivialité, après la chasse, vous devrez penser à limiter au maximum le temps de partage et à respecter la distanciation sociale (1m entre chaque personne).
.../...
Le local de chasse ainsi que les autres installations utilisées devront être entièrement nettoyés (surfaces utilisées, poignées de portes, sol et matériels) après chaque jour de chasse avec de l'eau savonneuse, puis rincés.

Attention ! Ne pensez pas que la cuisson ou la congélation soient susceptibles d'inactiver systématiquement le virus. Les premières études montrent qu'il faut qu'il soit exposé à une température d'au moins 63° pendant 4 mn pour l'inactiver. Concernant la réfrigération et la congélation, elles ne constituent pas un traitement d'inactivation pour ce virus non plus.
Vous trouverez, ci-après, trois extraits des avis de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail concernant les risques liés au Covid 19.

Concernant la préparation des aliments

Aliment contaminé par un humain infecté
De façon générale, les mesures générales d'hygiène doivent être appliquées lors de la préparation des aliments (consommateur ou opérateurs de l'agroalimentaire) : lavage régulier des mains, nettoyage et entretien régulier des surfaces, des matériels et des ustensiles, séparation des aliments crus et cuits. Par ailleurs, toute personne malade doit connaître l'importance de ne pas manipuler des aliments si elle présente des symptômes de gastro-entérite (diarrhée, fièvre, vomissements, maux de tête). Dans le contexte actuel, s'ajoute la situation d'un syndrome grippal.

Contamination de l'aliment par transfert de gouttelettes
Le passage du virus d'une personne infectée vers les aliments peut se produire plus vraisemblablement par un éternuement, une toux ou un contact direct avec des mains souillées, en déposant des gouttelettes sur l'aliment ou sur une surface de contact ou des ustensiles (planche à découper, assiette, etc.). Le lavage des mains avec du savon avant et pendant la préparation des repas est une mesure essentielle. Ce lavage doit avoir lieu après tout geste contaminant (après avoir toussé, après s'être mouché, etc.).
Sur des surfaces inertes, sans mesure de nettoyage, les virus de la famille des Coronaviridae peuvent persister jusqu'à 9 jours (Kampf et al. 2020), en particulier quand la température est basse et l'humidité relative de l'air est faible (Casanova et al. 2010).

Concernant les animaux domestiques

Règles d'hygiène à respecter avec les animaux de compagnie
L'ANSES rappelle la nécessité de préserver les animaux de compagnie d'un contact étroit avec les personnes malades. En outre, elle rappelle qu'il convient plus généralement d'appliquer les mesures d'hygiène de base lors du contact avec un animal domestique en se lavant les mains avant et après l'avoir caressé, après le changement de sa litière et d'éviter les contacts étroits au niveau du visage.
De la même manière, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande « aux personnes atteintes du COVID-19 et aux personnes à risque de limiter les contacts avec les animaux de compagnie et les autres animaux. Des mesures d'hygiène de base doivent toujours être appliquées quand on manipule les animaux ou on leur prodigue des soins (se laver les mains avant et après avoir été à proximité ou avoir manipulé les animaux, leur nourriture ou leurs affaires et éviter de les embrasser, de se faire lécher ou de partager de leur nourriture). »
Retour en haut

Inscription à notre lettre d'information

logo-tourisme